Chien avec un gros coeur

Un chien peut-il vivre avec un gros cœur ?

L’hypertrophie du cœur chez le chien, également appelée cardiomyopathie dilatée, est une affection dont les causes sont nombreuses et les effets potentiellement graves. Notre équipe de vétérinaires vous explique ici les causes, les symptômes et les traitements de cette affection grave.

Qu’est-ce qu’une hypertrophie cardiaque chez le chien ?

L’hypertrophie cardiaque chez le chien (ou cardiomyopathie dilatée) est une affection grave qui se caractérise par l’expansion des cavités inférieures du cœur (ventricules) ou, plus rarement, de sa cavité supérieure (oreillettes). 

Le cœur d’un chien se dilate de cette manière lorsqu’il est incapable de se contracter correctement et de pousser le sang hors de lui et vers le reste du corps. Le sang s’accumule dans le cœur et sa pression exerce une pression sur les parois extérieures et les valves du cœur, le dilatant et amincissant ses parois extérieures. 

Lorsque le cœur d’un chien est ainsi hypertrophié, il devient encore plus difficile pour le chiot de pomper le sang autour de son corps et vers les organes qui en ont besoin. À mesure que cette affection progresse, les organes du chien, en particulier les poumons et les reins, commencent souvent à perdre de leur fonction. Cette progression est ce qui rend la cardiomyopathie dilatée très grave.

Les causes de l’hypertrophie cardiaque chez le chien

Une hypertrophie cardiaque peut apparaître chez n’importe quel chien, quel que soit son âge ou sa race, mais elle est beaucoup plus fréquente chez les chiens âgés de quatre à dix ans. 

Bien qu’il n’existe pas de cause définitive à la cardiomyopathie dilatée, un certain nombre de facteurs connus peuvent contribuer à son développement chez votre animal. Il a été prouvé que les carences nutritionnelles en carnitine et en taurine jouent un rôle dans le développement d’un cœur hypertrophié chez les chiens. 

D’autres facteurs, tels que les maladies infectieuses et la génétique, peuvent également contribuer au développement de cette affection. Certaines races de chiens, en particulier les grandes races, sont connues pour être prédisposées à développer cette affection :

  • Irish Wolfhounds
  • Les Terre-Neuve Retrievers
  • Les cockers américains
  • Boxers
  • Dalmatiens
  • Pinscher doberman
  • Epagneuls de Springer
  • Labrador Retrievers
  • Terriers du Tibet
  • Corgis gallois
  • Cocker anglais
  • Bergers allemands
  • Grands Danois
  • Saint Bernard
  • Chiens de chasse écossais

Les symptômes de la cardiomyopathie dilatée

Les symptômes de la cardiomyopathie dilatée chez le chien peuvent aller de légers à graves au fur et à mesure de l’évolution de la maladie. 

Souvent, il est très difficile de la diagnostiquer à ses premiers stades. Toutefois, votre vétérinaire peut être en mesure de détecter des signes subtils ou cachés de cette affection au cours d’un examen physique complet. C’est pourquoi il est très important d’amener votre compagnon à quatre pattes pour des examens de routine réguliers afin de donner à votre vétérinaire Matthews le plus d’occasions possibles de découvrir des signes précoces de cardiomyopathie dilatée.

Lire aussi :

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants d’une hypertrophie du cœur :

  1. Léthargie
  2. Anorexie
  3. Respiration laborieuse
  4. Halètement
  5. Toux
  6. Distension abdominale
  7. Effondrement soudain
  8. Pouls irrégulier ou faible
  9. Souffle cardiaque
  10. Respiration étouffée ou crépitement lors de la respiration.

Diagnostic d’une hypertrophie cardiaque chez le chien

Bien qu’un examen physique de routine puisse suggérer à votre vétérinaire Matthew que votre chiot souffre peut-être d’une hypertrophie cardiaque, un diagnostic définitif nécessitera des tests supplémentaires pour déterminer si les symptômes ci-dessus sont le résultat d’une cardiomyopathie dilatée.

Radiographies

Une radiographie du thorax de votre chien peut révéler des anomalies au niveau du cœur et des poumons, comme un cœur anormalement gros ou la présence de liquide dans les poumons. Ces deux éléments sont des indicateurs forts de la cardiomyopathie dilatée.

Électrocardiogramme

Cet examen permet de contrôler les impulsions électriques qui font battre le cœur de votre chien. Ce test peut révéler des problèmes cardiaques tels qu’un rythme cardiaque irrégulier (arythmie) et un rythme cardiaque anormalement rapide (tachycardie ventriculaire), qui peuvent tous deux être détectés par cette méthode. 

Échocardiographie

Ce test de diagnostic utilise des ultrasons pour surveiller les mouvements et la forme du cœur de votre chien en temps réel. Ce test permet à votre vétérinaire de vérifier si les parois musculaires du cœur de votre chien sont étanches et si les contractions cardiaques sont efficaces. Il s’agit du test définitif pour déterminer si votre compagnon canin peut être diagnostiqué comme ayant un cœur hypertrophié ou non.

Traitement de la cardiomyopathie dilatée

Le traitement d’une cardiomyopathie dilatée dépend presque entièrement de la cause profonde de cette affection chez votre chien. Si elle a été provoquée par des problèmes nutritionnels tels qu’une carence en taurine, le traitement peut commencer par quelque chose d’aussi simple que des modifications du régime alimentaire et des suppléments. 

Le traitement implique le plus souvent une série de médicaments et de thérapies destinés à renforcer le cœur de votre compagnon à fourrure et à lui permettre de mieux faire circuler son sang. Pour les chiens souffrant de problèmes respiratoires dus à la présence de liquide dans leurs poumons, ils peuvent avoir besoin d’une oxygénothérapie jusqu’à ce que le liquide s’évacue de leurs poumons naturellement, grâce à un diurétique prescrit, ou parce que votre vétérinaire les draine manuellement. 

À moins que votre chien ne soit continuellement et gravement affecté par cette affection, une hospitalisation de longue durée n’est généralement pas nécessaire. 

Cependant, selon la cause sous-jacente de l’hypertrophie cardiaque de votre chien, celle-ci est souvent progressive et il n’existe pas de remède. Dans ce cas, le traitement vise à prolonger la vie de votre précieux compagnon et à la rendre aussi confortable que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.