chien

Comment faire obéir son chiot de 2 mois ?

L’éducation du chiot est la clé de la réussite de la cohabitation avec lui. Un chiot obéissant fera un chien adulte propre, obéissant et sachant se comporter correctement en fonction de différentes circonstances. Il est donc indispensable de lui inculquer les bonnes manières dès son jeune âge, vers son 2e mois. Si vous vous demandez comment vous y prendre, voici nos conseils. 

Le rapport avec la nourriture : la première éducation 

Deux mois, c’est l’âge où le chiot est sevré et doit manger de la croquette chiot adaptée à ses besoins. À cet âge, l’animal est en pleine croissance, il a tendance à manger tout et n’importe quoi. Votre premier rôle, en tant qu’éducateur, est de subvenir à ses besoins tout en instaurant les règles concernant la nourriture. 

Le type de repas qu’il doit prendre 

En premier lieu, trouvez-lui des aliments pour chiot qui lui assure une alimentation saine et équilibrée comme ici. Grâce à des croquettes élaborées par des experts de l’alimentation animale, le développement du chien est assuré. Il s’agit d’aliments appétissants, préparés à partir d’ingrédients de qualité comme l’agneau, le saumon, les volailles ainsi que des légumes vitaminés. Ce sont des aliments qui favorisent sa croissance et renforcent son système immunitaire. 

Lui apprendre à manger à heure fixe 

Le chiot ne doit jamais avoir la nourriture à volonté. Un chiot de 2 mois a besoin de 4 repas par jour, et ce, jusqu’à son 4e mois. Pour cela, prenez sa ration quotidienne, fractionnez-la en 4 et répartissez-la dans la journée (matin, goûter, midi, soir). Si vous vous absentez pendant la journée, utilisez un distributeur de croquettes. La quantité de son repas doit être proportionnelle au gabarit du chiot (poids et taille). 

Lui interdire de manger n’importe quoi 

Apprenez à votre chien à manger uniquement ce qui se trouve dans sa gamelle et à boire ce qui se trouve dans son bol. Pour cela, évitez de lui lancer de la nourriture au sol, même s’il s’agit d’une récompense pour un bon comportement. Si vous ne la mettez pas dans sa gamelle, donnez-la-lui directement dans votre main. Dès qu’il essaie de manger une chose qu’il a ramassée par terre, vous lui dites « tu laisses », en la lui arrachant. Vous pouvez lui donner une friandise à la place s’il a faim. 

La propreté : un dressage primordial 

Par instinct, certains chiots de 2 mois savent faire leurs besoins loin de son lieu de couchage et de son lieu de repas. D’autres n’ont aucune notion de la propreté. Dans les deux cas, vous devez apprendre au chiot à faire ses besoins dehors. 

Repérer le moment où le chiot a envie de faire ses besoins 

Un animal qui a une envie pressante a tendance à tourner en rond et à renifler le sol. Dès que ce signe se présente, ordonnez au chien de sortir. Toutefois, vous ne devez pas attendre indéfiniment que ça arrive, vous risquez de rater ce moment et de voir le chiot uriner ou déféquer à l’intérieur. Anticipez en le faisant sortir fréquemment, surtout lors de ces moments : 

  • Après que le petit chiena pris son repas, 
  • Après qu’il s’est réveillé, 
  • Après un jeu. 

Faire comprendre à l’animal que faire ses besoins dehors est un bon geste 

Vous devez faire des efforts pour sortir votre chiot toutes les deux heures environ. Félicitez-le chaque fois qu’il a terminé de faire ses besoins. Après quelques semaines, il comprendra ce qu’on attend de lui. 

Ce qu’il faut éviter 

Ne grondez pas le chiot qui vient d’uriner à l’intérieur. Puis, nettoyez la souillure en son absence. S’il vous voit en train de nettoyer après lui, il risque de refaire la même chose, croyant que c’est un jeu. 

Les ordres de base : apprentissage de l’obéissance 

Les ordres de base auxquels votre chiot doit obéir dès son plus jeune âge sont : « Assis, coucher, pas bouger, allez, reviens, lâche ça, ne tire pas sur la laisse ». Ils sont indispensables si vous voulez un rapport serein avec votre chien. 

Pour réussir son éducation, vous devez lui apprendre un ordre à la fois. Chaque séance doit durer 10 à 15 minutes, mais pas une de plus. Chaque exercice doit être répété plusieurs fois pour permettre au chiot de les assimiler. Vous devez faire preuve de patience, de régularité et de cohérence, et surtout, vous devez être disponible. 

Faites preuve d’engagement, car cela motive le chien à vous suivre. Si vous cessez les entraînements, les acquis antérieurs risquent d’être oubliés par le chiot. Puis, utilisez le renforcement positif en offrant des récompenses ou en félicitant votre chien. Votre animal apprécie fortement les caresses accompagnées de mots doux tels que « c’est bien, mon chien ! » 

Pour que les interdictions passent sans encombre, proposez une alternative. Vous lui interdisez de mâchouiller le tapis ? Dites-lui « lâche ça » d’un ton ferme et calme, puis offrez-lui son jouet. Vous voulez lui interdire de monter sur le canapé ? Vous lui dites « descends », et vous lui montrez son panier. 

Avec de l’amour et de la persévérance, vous arrivez à éduquer votre chiot sans encombre. Les moments que vous avez passés pour son éducation constitueront de bons souvenirs. 

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.